Lecture littéraire et construction de l’imaginaire

Marcel Goulet, Collège Édouard-Montpetit

Résumé

Marcel Goulet propose dans ce texte un changement de perspective par rapport à l’enseignement de la littérature tel que prescrit par les devis ministériels. La réflexion qu’il propose conduit à présenter des propositions didactiques visant à enrichir et à renouveler l’enseignement de la littérature au collégial. En amenant les étudiants à une prise de conscience de la pauvreté relative de leur imaginaire, de leur sensibilité, de leur intelligence du monde et de leur pratique de la langue, il cherche à leur enseigner le désir des œuvres. Il pose ainsi la question du désirable et se demande quelle culture présenter aux étudiants. Suivant la métaphore du voyage, et plus précisément du « braconnage », utilisée par de Certeau pour qualifier la pratique de la lecture, Goulet s’intéresse à la formation de l’imaginaire des étudiants, dans le but de l’enrichir mais aussi de leur permettre de le connaitre et de le cartographier pour mieux l’arpenter et mesurer l’apport des nouvelles représentations que la lecture d’œuvres littéraires les invite à y intégrer.

Texte à télécharger

Publicités