Flânerie poétique au collège

Marie-Pierre Turcot, enseignante au Cégep Édouard-Montpetit, membre du LIREL, chercheuse affiliée au CRILCQ (Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoise)

Résumé

Peu de collégiens fréquentent la poésie. Le genre poétique effarouche : ses images, ses symboles, ses jeux syntaxiques et linguistiques paraissent souvent indéchiffrables au lecteur peu expérimenté. Comment donc emmener les élèves à apprécier ce genre trop négligé, à l’école comme ailleurs? Peut-être en leur laissant carte blanche (ou presque)…
Dans ce texte, Marie-Pierre Turcot expose l’approche qu’elle a développée à la session d’hiver 2016 afin de stimuler la curiosité et l’intérêt pour la poésie chez les élèves de son cours 102 – Littérature et imaginaire. Cette approche, fondée sur la figure du libre lecteur inspiré de Daniel Pennac, a pris la forme d’une flânerie littéraire au cours de laquelle chaque élève a pu lire, au gré des hasards et des découvertes, des poèmes de son choix, au sein d’un corpus balisé.
Cette expérimentation visait plusieurs objectifs : développer chez l’élève l’habitude de lire de la poésie, stimuler sa confiance face au genre poétique, encourager le plaisir de la lecture et la découverte des goûts personnels en poésie, réaliser en guise de bilan des lectures une bibliographie alliant rigueur et créativité.
Dans son texte, Turcot expose d’abord les fondements théoriques ayant orienté cette approche, pour ensuite présenter la démarche détaillée proposée ainsi que quelques exemples des travaux réalisés par les élèves. En conclusion, elle dresse un bilan de cette expérimentation à partir de ses analyses et des commentaires formulés par les élèves sur leur expérience.

Texte à télécharger
Diaporama de la présentation

Publicités