Le lecteur voyageur

Figure imaginée par De Certeau (1980), le lecteur voyageur pratique la lecture littéraire sur le mode du « braconnage » : il se construit comme sujet à partir de « trésors » qu’il vole dans les textes littéraires. Il pille des images et des récits pour enrichir son imaginaire, des émotions pour raffiner sa sensibilité, des idées pour éclairer son intelligence, des valeurs pour développer son jugement, des mots pour élargir son vocabulaire (Goulet, 2008). Il rend compte de ses lectures dans des textes qu’il conçoit comme des récits de voyage (Bouvier, 2001 [1963] ; Goulet, 2007a).

Exemples d’exploitation didactique de cette figure (Balzac, Baudelaire)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s