Le lecteur irrespectueux

Le lecteur irrespectueux (Charles, 1985) pratique la lecture littéraire sur le mode de l’irrévérence. Il fait fi du respect dû à l’auteur et du caractère intouchable du texte littéraire en s’appropriant les idées qu’il y trouve. Il investit les blancs du texte afin de compléter à sa manière l’univers ouvert par l’œuvre, par exemple en reprenant les enquêtes menées par de célèbres détectives (Bayard, 1998 et 2008). Il se sert du texte comme d’un tremplin à la création qui prendra la forme d’essais (Montaigne, 2001 [1595]), de réécritures (Tournier, 1972) ou d’adaptations originales.

Exemples d’exploitation didactique de cette figure (Soie, Dieu et nous seuls pouvons)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s